Bienvenue à Ouagadougou …

Eu apeirian probatus scriptorem mea. Usu ea unum congue suavitate, no oratio blandit eos, vitae phaedrum.

  • Nanda
  • Burkina Faso, Célibatorium, Harmattant, Lifestyle, Mooré, Motos, Ouaga, Ouagadougou, Poulets flambés, PPS, SAP SAPlifestyle
  • Lifestyle
  • 12, décembre

Ouagadougou, j’y suis depuis le 06 mai 2013. Première fois de mettre les pieds au pays des hommes intègres. Après 07 bons mois de présence en terre burkinabè, je vous liste ci-dessous plusieurs choses qui m’ont marquées, allez bonne lecture.

La chaleur

Crédit photo : http://beautifuldreams.centerblog.net/

Crédit photo : http://beautifuldreams.centerblog.net/

Oh mon Dieu, « j’a souffrir » comme le dirait le talentueux humoriste Zongo. On aurait dit que ce soleil ne me voulait pas dans ce pays et qu’il s’acharnait sur moi. Jamais, oh grand jamais de toute ma petite vie, je n’avais senti une telle chaleur. Comme si un dragon avait ouvert sa gueule sur moi. Selon certains amis, c’était la période la plus chaude du pays, purée. En moins de deux mois, j’avais carrément noirci et jusqu’aujourd’hui, je n’ai toujours pas retrouvé mon teint. Spéciale dédicace à celles qui ont le courage de se dépigmenter la peau ici, un pur suicide.

Les motos

Pauvres piétons de Ouaga dont j’en fais parti. Si tu n’as pas une voiture ou au moins une moto ou encore un vélo ici, bonjour la galère. Il faut dire que j’étais un peu dépaysée de voir ce nombre incalculable de motos défiler çà et là. Les voir à peu près tous rouler sans casque m’effrayait, mais eux ça ne leur disait absolument rien. Et figurez-vous que ceux qui en portent sont vus comme des « gaous ».

Les animaux dans les quartiers

http://theghanatouch.blogspirit.com/archive/2005/09/05/ouaga-oulala.html

Si vous êtes de passage à Ouaga ne soyez pas étonnés de croiser un âne en ville tirant des charettes à poubelle ou à sable ou quelque chose du genre. La première fois je fus surprise, mais je suis habituée maintenant. J’avais jamais vu un âne en vrai, merci Ouaga. On trouve aussi souvent dans les quartiers populaires des cabris, des poulets, des cochons, des chevaux, des crocodiles (mdrr je blague). Aussi, j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de chiens …

Le Mooré

Eh oui, je fus étonnée au début puis admirative par la suite de voir presque tout le monde s’exprimer en Mooré, le Français est bien sûr parlé, mais le Mooré est la deuxième langue officielle si je ne me trompe pas. Il est parlé partout. Dans les églises les cultes sont faits en Francais / Mooré et Anglais Mooré. Le service client des téléphonies c’est le Français Moorée et Dioula. Je sais même dire : Laafi ? Kibaré Laafi . Bonjour, ça va (je crois) et Barka (merci).

Comment reconnait-on les étrangers à Ouaga ?

C’est simple, hormis l’accent :

– Attraper les épaules du conducteur de moto

J’ignorais que « cela ne se faisait pas ». J’avais jamais été sur une moto auparavant et donc, je me cramponnais aux épaules de mes amis, ce qui suscitait le regard de tout le monde sur tout, provoquant même le rire de certaines personnes, car en « temps normal à Ouaga » ben ça ne se fait pas.  je suis rapidement entrée dans la danse, je n’attrape plus les épaules, je suis devenu une « pro ».

– Éternels marcheurs

des véhicules taxis de marque Mercedes et Peugeot, de couleur verte

http://fr.starafrica.com/entrepreneuriat/cofides-les-8-taximen-de-ouagadougou.html

Je suis devenue une gratteuse professionnelle. Ne sachant point rouler la moto, je me déplace en « taxi », mais ils sont souvent rares vu qu’ici chacun à sa moto. Tu peux mettre 10 min voir 15 ou 20 à attendre un taxi. Si tu es trop fâché ben, tu peux marcher. On se retrouve parfois à 07 personnes dans le taxi y compris le chauffeur. Souvent, ils ne vont même pas dans ta direction, donc là, tu es obligé d’utiliser ce que Dieu t’a donné naturellement pour te déplacer : tes pieds en attendant d’avoir un moyen de déplacement.

– Les bises

Ici, on en fait 04. Et donc, quand toi tu t’arrêtes soit à deux ou à trois, t’es grillé. On tire ta tête pour te donner la quatrième bise.

Les expressions

  • « Je ne me sens pas » : pour dire que je ne me sens pas bien, je suis malade
  • Meilleures santés : prompt rétablissement
  • Dans les six mètres : les carrefours
  • SAP SAP : e-recharge, rapidement
  • Hayyiwah, Haaaadja, du genre ah ça, etc.
  • PPS : Fiançailles, Dot
  • Célibatorium : cour commune
  • Dolo : boisson traditionnelle
  • Secteurs : Quartiers

Ils enterrent très vite leurs morts
02, 03, 04 jours, maximum une semaine pour enterrer les personnes décédées. Quand je pense qu’à babi ç’est souvent un mois, voir deux ou même un an pfff il faut qu’on suive cet exemple.

L’architecture

Crédit photo : http://afriqueitnews.com/

Crédit photo : http://afriqueitnews.com/

J’aime bien la façon dont certains établissements sont construits, cela reflète même les différentes traditions du pays.Les poulets flambés, miam miam

flambe au feu 300x224 Carte de visite de Ouaga

Crédit photo : http://www.bredoualbanbrice.net/

C’est ici que j’ai appris à manger du poulet simple, sans accompagnement (Attiéké, frite, etc.) et croyez moi, j’aime bien. Souvent les poulets sont vivants, vous faites votre choix, on le tue sous vos yeux snif snif ; mais une fois que c’est prêt adieu la tristesse, le poulet sera dégusté avec appétit krkrkr.

flambe servi 300x280 Carte de visite de Ouaga

Crédit photo : http://www.bredoualbanbrice.net/

L’harmattan

Présentement, on va dire que c’est le début de l’harmattan ici, mais pour un début ça me « tue ». Saignement du nez, lèvres sèches, poussières et le grand froid. Et là, on me fait savoir que ça ce n’est rien et que le pire sera en janvier et février, bouuuuh j’ai peur. Une amie ouagalaise me disait qu’ici tout est à l’extrême mdrr il fait soit super chaud, ou soit super froid 🙂 .

Voilà, une fois que vous avez vécu ces choses, on peut alors vous dire : bienvenue à Ouaga.

PAUL WALKER EST MORT … VOTRE RÉACTION ?

Eu apeirian probatus scriptorem mea. Usu ea unum congue suavitate, no oratio blandit eos, vitae phaedrum.

  • Nanda
  • Accident, Facebook, Fast & Furious, Lifestyle, Paul Walkerlifestyle, reflexion
  • Lifestyle, Réflexion
  • 12, décembre

Salut à tous, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui on parle de la mort de Paul Walker. ATTENDEZ ATTENDEZ ne partez pas, je ne vais pas encore vous parlez des circonstances de sa mort non non, ce n’est pas le but de cet article. Je veux juste parler de l’interprétation de certaines personnes sur Facebook. Des interprétations qui m’ont fait marrer, m’ont choquée etc… Donc ne fermez pas cette page mais restez, mon blog a besoin de vous kkrkrkr.

Avant de continuer faudrait au moins que  je le présente pour ces personnes qui ne le connaissaient pas vraiment (euh, on ne sait jamais t’être qu’il y a des gens qui ignoraient tout de ce monsieur. Souffrez donc que je leur donne quelques cours).

Pour ceux qui ne le savent pas, Paul Walker était un des acteurs principaux de Fast and Furious, maintenant si vous ne connaissez pas ce film ah je ne peux plus rien pour vous, allez au village ahiaaa … Maintenant que tout le monde est au même niveau d’information on peut continuer.

Paul Walker est mort. Comment avez vous réagit ?

  1. Wouuuu eh Dieu, pourquoi ? Vous avez été choqué de voir un si grand acteur mourir, vous vous êtes empressés de lire tous les liens en rapport avec cette mort, vous avez coulés quelques larmes ?
  2. Seigneur !!! Vous avez eu mal  vous vous êtes empressés de publier l’infos sur les réseaux sociaux très rapidement pour être parmi les premiers ?
  3. Bof ! Ca ne vous a absolument rien dit, et vous avez été énervé de voir tous ces postes de vos amis dessus ? Il est mort il est mort, c’est la vie.
  4. C’est qui lui ?

Ci dessous, quelques réactions vues sur Facebook.  Atchao bonsoir … Image 1

Paul Walker

Image 2

Paul Walker

Image 3

Paul walker 1

Image 4

Derp

Et vous ? Comment avez vous réagit lorsque vous avez appris la mauvaise nouvelle ? #RIP Paul Walker alias Brian O’Conner.